22 mars 2019

Que d’émotions !

Les émotions sont au centre des consultations que je donne.

Ou plus exactement, c’est  la capacité plus ou moins fluide que nous avons à les gérer qui est au centre de nos préoccupations.

Nous avons tous à « faire avec » et plus nous y voyons clair dans ce qu’elles ont a nous dire, mieux nous avançons.

Petit décryptage.

 

Ce qu’est une émotion

 

L’émotion est une énergie que l’on ressent dans ses tripes. Que nous la jugions positive ou négative elle est la conséquence de la perception d’un évènement que nous avons à un moment donné. Pour être constructive et utile elle a besoin d’être canalisée, comprise et acceptée.

Une émotion est une réaction physiologique alors qu’un sentiment est une construction mentale tandis qu’une sensation est quant à elle directement associée à une perception sensorielle.

 

L’écologie des émotions

Plutôt que de parler d’émotions négatives ou positives, je préfère parler d’émotions inconfortables ou confortables. En effet, aucune émotion n’est que négative, il y a toujours une information utile à en retirer.

Pas si facile à faire, mais il est important de savoir tirer l’intention positive de chacune des émotions qui nous traversent. En effet, une émotion n’est jamais là pour rien, elle a du sens, un message à nous délivrer qui est bon pour nous.

Par exemple, la peur nous protège du danger et nous donne de la force et de l’énergie pour y faire face. Le dégoût nous dit que ce que nous vivons n’est pas bon pour nous et nous permet de poser nos limites. La colère nous permet d’évacuer ce que l’on ressent. L’ennui nous permet d’apprendre à s’occuper de nous et à faire fonctionner notre imagination.

Et c’est ainsi que chaque émotion que nous ressentons, même inconfortablement, est porteuse d’une information précieuse qui nous indique le meilleur chemin à prendre. Plus nous l’écoutons en pleine conscience, plus elle passera en laissant derrière elle un message utile.

 

 

Que faire de ses émotions

Nous avons naturellement et par reflexe l’habitude de refouler tout ce qui est désagréable et qui n’est pas en adéquation avec l’image que nous nous efforçons de donner de nous-même. L’erreur à ne pas commettre est de considérer nos émotions comme des ennemis et ainsi rentrer en lutte contre elles en tentant de les contrôler et de les refouler.

Il est approprié pour notre bien-être d’accompagner nos émotions, de les laisser nous traverser. Plutôt que d’étouffer le feu émotionnel, il est bon d’utiliser l’énergie de nos émotions pour nous mettre en mouvement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mes derniers articles

Comment Se Réinventer À 50 Ans

Merci à Arielle Granat Directrice de la publication du site de développement personnel @lesboomeuses pour ce portrait haut en couleurs.

Prendre le temps d’être seul.e

Un week-end seul.e à la maison entre un bouquin et une série, une soirée tranquille devant un plat de pâtes,…

Introverti.e, et alors?

L’introversion est un tempérament psychologique, un trait de caractère en quelque sorte, lié à une «profondeur de traitement ». Les personnes…