24 avril 2018

Popeye avait raison !

Cette fois, c’est scientifiquement prouvé, il est bon de mettre notre cerveau au vert.

Prévenir les effets du temps et lutter contre leurs inévitables effets sur la santé ne cesse d’inspirer et de nourrir les études scientifiques.

La dernière en date révèle pouvoir faire gagner des années à son cerveau et réduire les risques de démence en mangeant …des épinards.

En plus de nous aider à augmenter notre masse musculaire, manger des épinards aurait aussi un effet régénérant impressionnant sur notre cerveau.

Vous avez certainement entendu vos parents vous le rabâcher et peut-être avez-vous repris le flambeau auprès de vos enfants : il faut manger des épinards pour être fort et en forme !

Une récente étude de la Rush University de Chicago aux États-Unis prouve scientifiquement que cela peut en tout cas renforcer notre cerveau.

Les scientifiques expliquent que tous les légumes verts feuillus comme les épinards ou le chou frisé peuvent ralentir le déclin cognitif.

 

Mieux encore, ceux d’entre nous qui en consommeraient une fois par jour, auraient ralenti leur vieillissement mental de 11 ans ! Un exploit lié aux nutriments et vitamines présents dans les épinards, tels que la vitamine K, le bêtacarotène ou l’acide folique.

 

 

 

Mettons notre cerveau au vert !

 

Menée sur 950 seniors âgés en moyenne de 81 ans, cette étude a observé les capacités mentales des volontaires, après leur avoir fait suivi un régime à base de légumes verts comme les épinards et le kale.

Le résultat est significatif.  Même si certains facteurs comme l’éducation des volontaires, l’exercice physique et la génétique ont été pris en compte, le déclin des facultés mentales serait nettement ralenti grâce à la consommation de ces légumes verts feuillus. Un enjeu qui entend bien séduire les seniors dont la principale crainte est de perdre la mémoire et de ne plus pouvoir être en pleine possession de leurs capacités mentales en prenant de l’âge. Pour booster notre cerveau et rester autonome le plus longtemps possible, le principe est « bête comme chou » : il suffit d’en consommer une à deux fois par jour.

Augmenter notre consommation de légumes verts nous offre donc un moyen très simple, abordable et non-invasif de protéger notre cerveau de la maladie d’Alzheimer et la démence.

 

Alors, tous ensemble : «Merciiiiiii Maman de nous avoir tanné pour finir notre assiette d’épinards»

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mes derniers articles

Demander de l’aide fait du bien

  Je ne sais pas pour vous, mais j’ai pour ma part beaucoup de mal à prendre mon téléphone quand…

Apprendre à s’affirmer.

Certains d’entre nous ont plus de difficultés à s’affirmer que d’autres. S’affirmer c’est être en capacité de dire oui, de…

Éduquer les enfants au bonheur et non à la perfection

Il est naturel de vouloir le meilleur pour ses enfants : leur donner accès à une éducation aux petits oignons, leur…