19 février 2018

Et vous, quelle est votre Madeleine de Proust?

Imaginez que vous êtes dans une boulangerie et que vous êtes frappé par une odeur de viennoiseries sorties du four.

Cette simple odeur vous frappe en plein cœur et vous transporte dans un autre temps et dans un autre lieu. Un temps dont vous vous souvenez avec nostalgie, un moment où vous étiez tout simplement heureux.

C’est votre Madeleine de Proust.

Pour prendre un autre exemple, vous êtes dans votre salle de bain quand une certaine chanson passe à la radio. C’est la chanson que vous et votre ex-partenaire adoriez écouter ensemble. C’était VOTRE chanson.

Malheureusement, vous n’êtes plus ensemble et aujourd’hui cette chanson vous rend triste. Elle vous renvoie aux moments passés avec votre ex et vous donne le cafard.

Dans ces deux cas, vous avez été ancré.

L’ancrage  est un des outils de la boîte à outils PNListe que je propose dans mes séances.

 

Une ancre est un stimulus qui déclenche une réaction automatique et ce par un de vos sens : La vision, l’audition, le kinesthésique (ce que vous ressentez), l’odorat.

 

Ce phénomène associatif se produit tout à fait spontanément.

Il est néanmoins possible de l’utiliser volontairement pour déclencher un état interne, une pensée, un comportement.

Parmi vos ancrages, certains vous sont bénéfiques, mais d’autres peuvent ne pas l’être (exemple, une musique qui vous fait fondre en larmes où que vous soyez).

Il est possible grâce à des exercices simples faits en séance de désactiver une expérience négative en la neutralisant et en la remplaçant par un Etat Interne positif. La désactivation permet alors une transformation immédiate des composantes sensorielles de l’expérience négative.

Observez autour de vous et essayez de vous souvenir si vous n’avez jamais remarqué un orateur, un chanteur monter sur scène en faisant un geste qui vous a semblé un peu hors de propos. Cela peut être quelque chose d’aussi subtil que de tirer sur son lobe d’oreille ou de placer l’index et le pouce l’un contre l’autre.

Il y a de bonnes chances qu’ils aient ancré ce geste à un sentiment de confiance.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mes derniers articles

Vacances, j’oublie tout !

Ça y est ? Vous y êtes ? Pas encore peut être. Mais il est probable que vous soyez dans les starting-blocks….

Body Positivons !

L’été, le soleil, la plage, c’est dans quelques semaines (si, si, je vous assure ! Le tout est de ne…

La procrasti…quoi ?

  Je fais partie des 50% des personnes qui préfèrent se débarrasser tout-de-suite-là-maintenant des corvées pour avoir l’esprit tranquille et…