26 mars 2018

De l’avantage de faire des listes

Cavaler après le temps est l’un des plus grands maux de notre société actuelle. Afin de mieux s’organiser ou de s’alléger l’esprit, certains d’entre nous préfèrent s’accorder le temps de rédiger des listes.

Nombre d’études révèlent que, sans elles, la vie nous semblerait bien plus désordonnée. Tout d’abord, les listes nous permettent de réduire notre anxiété ; elles nous donnent une structure, un plan à suivre. Enfin, elles attestent de nos accomplissements quotidiens, hebdomadaires ou mensuels.

Le simple fait d’écrire son plan d’action à l’avance nous fait gagner en efficacité.

 

 

Dans mon quotidien 2 genres de listes me font du bien.

Les TO-DO listes

Si l’on souhaite qu’une to-do liste soit effective il est important d’avoir des objectifs clairs, précis et avant tout réalisables. Pour cela, il ne faut pas hésiter à découper les tâches en plusieurs étapes : au lieu de noter « écrire mon roman », mieux vaut se fixer comme but « rédiger le premier chapitre de mon roman ».

Parfois (souvent ?), on a un trop-plein dans la tête : trop de tâches à accomplir ou trop d’émotions qui nous encombrent le cerveau. Quelle que soit la raison, la liste peut vous aider.

À priori, l’idée première de la liste relève d’une volonté d’organisation, voire, pour les plus perfectionnistes d’entre nous, d’efficacité, de rendement ou de performance. La liste est un outil pour classer, ordonner, réordonner, ne pas oublier.

Donc la liste ressemble plus à un pense-bête : on décharge notre cerveau en flanquant sur un post-it ce qui nous encombre. Car notre inconscient, le bougre, a vite fait de se débarrasser de ce qui nous assomme. La liste fait aussi fonction de rappel à l’ordre : mise en évidence dans un endroit stratégique, vous allez passer et repasser devant, en vous rappelant n’avoir pas fait ce que vous aviez décidé que vous feriez. Votre mauvaise conscience s’allume, une légère culpabilité s’invite. Mais serions-nous maso, alors ? Pas que. Car lorsqu’une tâche est accomplie, lorsque l’on raye quelques lignes d’une liste, c’est alors le plaisir du travail accompli que vous ressentirez.

Rayer consciencieusement au feutre noir la tâche effectuée est une jouissance certaine.

 

Les Doudou listes

Toutes les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant(e) dans la vie. 

Que ce soit un élément constant ou des petits bonheurs aléatoires qui vous redonnent la pêche (le sourire d’un-e inconnu-e dans le métro, un rayon de soleil caressant, un éclat de rire inattendu, une soirée réussie entre amis) prenez le réflexe de noter tout ce qui vous a apporté un peu de bonheur. Si l’on sait prêter attention aux petites joies du quotidien, on a généralement pas mal de choses à célébrer à la fin de la semaine.

Que ce soit votre amoureux/se, votre famille, vos amis, votre boulot, certains traits de votre caractère, votre gentille boulangère qui vous gratifie d’un sourire en vous tendant votre baguette… Il y a forcément des choses qui vous donnent envie de remercier la vie !

Donc, écrivez votre reconnaissance sur les pages d’un carnet que vous garderez près de vous.

Toutes vos qualités, même et surtout si cela ne vous vient pas naturellement. Si vous n’y arrivez pas, demandez à vos proches les qualités qu’ils vous reconnaissent et appropriez-les-vous.

Les noter vous aidera à les conscientiser.

Toutes les choses que vous avez accomplies et dont vous pouvez être fièr(e). Là encore, à vous de les définir. Même si c’est juste avoir eu le courage de ne pas avoir succombé à terminer le pot de Nutella ou avoir réussi à être à l’heure à un rendez-vous important, tout ce que vous considérez comme une réussite mérite que vous vous attardiez dessus et que vous le notiez.

Les conséquences positives qu’ont eues les choses les plus dures que vous ayez eu à vivre. Une rupture qui vous a aidée à reconnecter avec qui vous êtes vraiment, un changement de boulot brutal non désiré qui vous a ouvert des portes insoupçonnées, un échec qui vous a appris une leçon que vous ne voulez surtout pas oublier. Notez tous ces chemins parcourus sans minimiser le courage qui a été le vôtre.

Les choses que vous ne voulez plus jamais faire, vivre, subir, imposer, penser, ressentir. Si vous vous insupportez parce que vous passez trop de temps à procrastiner, si vous vous êtes encore faite doubler dans une file d’attente sans riposter, si vous avez encore déçu ou blessé un proche… écrivez-le, en gros et en gras, et promettez-vous de ne plus jamais recommencer.

Relisez la liste régulièrement pour vous remettre ces objectifs en tête.

 Les choses que vous aimeriez accomplir dans la vie.  Autorisez-vous à rêver un peu. Prenez une baguette magique et lâchez-vous, dites à votre conscience rationnelle de la mettre en veilleuse et laissez-vous aller. Rêvassez, espérez, imaginez sans aucun filtre, ça motive beaucoup et ça ouvre des portes inattendues.

Les projets que vous aimeriez réaliser dans un futur pas trop lointain. Cette fois on renoue avec notre conscience rationnelle. Faites une liste de toutes les choses que vous comptez absolument faire quoi qu’il arrive (un jour dans pas trop longtemps) … Et quand vous vous ennuyez, au lieu d’allumer la télé ou de râler parce que vous n’avez rien à faire, choisissez un de ces projets et lancez-vous.

 

Alors ?!! Vous êtes prêt(e)s ? Prêts à foncer vous acheter des petits carnets que vous noircirez au fil des jours ? Surtout, n’oubliez pas que personne d’autre que vous n’aura accès à vos listes. Sentez-vous libre d’écrire tout ce qui vous passe par la tête.

 

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mes derniers articles

Demander de l’aide fait du bien

  Je ne sais pas pour vous, mais j’ai pour ma part beaucoup de mal à prendre mon téléphone quand…

Popeye avait raison !

Cette fois, c’est scientifiquement prouvé, il est bon de mettre notre cerveau au vert. Prévenir les effets du temps et…

Apprendre à s’affirmer.

Certains d’entre nous ont plus de difficultés à s’affirmer que d’autres. S’affirmer c’est être en capacité de dire oui, de…